Comment prendre part à une vente immobilière aux enchères de biens saisis ?

Vente immobilière aux enchères de biens saisis

 Les enchères constituent un des moyens vous permettant d’acheter un bien immobilier. Les biens mis en vente sont généralement issus d’une saisie immobilière, par exemple suite à des dettes non remboursées par les propriétaires. Cette méthode d’achat peut vous permettre de réaliser une bonne affaire. Toutefois, il vous aussi être vigilant puisque vous ne savez pas le prix d’acquisition du bien vendu aux enchères. Comment se déroule une vente aux enchères ?

Les enchères notariales ou judiciaires

L’enchère immobilière judiciaire ou notariale ressemble exactement à une enchère classique. Le bien est présenté au public présent et proposé à un prix de départ. Les enchères sont bien entendu assistées par un commissaire-priseur. Les personnes intéressées font monter les prix et le commissaire-priseur abat son marteau trois fois pour adjuger la vente. Celle qui a proposé le prix le plus élevé aura le bien.

Les ventes notariales se distinguent des ventes judiciaires juste par l’origine des biens mis en vente. Pour les enchères judiciaires, il s’agit d’immobiliers saisis appartenant le plus souvent à des personnes n’ayant pas pu honorer leurs dettes. Quant aux enchères notariales, les biens sont généralement issus de successions n’ayant pas d’héritiers ou encore de domaines publics. De nos jours, avec le développement d’Internet, il est également possible d’organiser les ventes immobilieres en ligne, par exemple sur des sites comme www.enchereimmobiliere.com.

Comment participer à des ventes aux enchères en ligne ?

Cette méthode de vente aux enchères publiques se déroule en deux parties. D’abord, vous contactez un agent immobilier qui se charge de la mise en vente d’un bien qui vous plaît. Vous le visitez et demandez toutes les informations que vous souhaitez obtenir. Ensuite, l’agent vous présente tous les documents relatifs au bien. Puis, il vous informe sur le prix de départ pour les enchères. Vous ne formulez donc pas une offre d’achat. L’agent immobilier vous informe également sur la date du début des enchères. Ensuite, vous rentrez chez vous. Vous réfléchissez si le bien vous intéresse réellement. Et si c’est le cas, vous définissez le montant que vous êtes prêt à mettre. Puis, la date venue, vous vous rendez sur le site Internet dédié. Bien entendu, votre inscription doit être validée au préalable par l’agent immobilier. La durée de l’enchère immobilière peut être de 24 à 48 heures. Vous pouvez enchérir lorsque la vente est lancée.

Comment financer votre acquisition ?

Dans le cadre d’un achat immobilier classique, vous pouvez annuler la vente d’un bien lorsque votre prêt a été refusé par la banque. C’est une condition suspensive figurant dans le contrat de prévente. Mais, ce n’est pas le cas pour une vente aux encheres immobiliere. Cette condition suspensive n’existe pas. Ce qui signifie que, vous devez vous assurer au préalable que la banque accepte de financer l’acquisition. Il ne faut pas oublier de tenir en compte tous les autres frais relatifs à la vente comme les frais pour le notaire, l’organisation des enchères, les pouvoirs publics, etc. Les frais du notaire dans le cadre d’une vente aux enchères sont plus élevés que ceux pour une vente classique. Quant aux frais exigés par les pouvoirs publics, cela dépend en général du département. Pour toutes ces raisons, il est recommandé de bien vous renseigner sur le détail des frais. Cela vous évite de porter une enchère que vous ne pourriez pas assumer financièrement. En général, vous disposez de 45 à 60 jours pour régler la totalité de la somme due. Si finalement, vos moyens ne vous permettent pas de financer l’acquisition, de nouvelles enchères immobilières seront organisées. Mais, cette fois, vous prenez en charge tous les frais relatifs à l’organisation de celles-ci.